Dépistage

Electroencephalogramme

L'imagerie de l'épilepsie

 

1-L’ELECTROENCEPHALOGRAMME (eeg)


Historique : L’existence de l’électricité cérébrale fut démontrée en 1875 par Caton. Le premier enregistrement de cette activité fut réalisé sur un cerveau de chien, en 1913, par Prawdicz-Neminsky, et sur l’homme, en 1924 par Hans Berger, utilisant le galvanomètre à corde, qui publia sa découverte en 1929 et donna à ses enregistrements le nom d’électroencéphalogrammes.


   Son application est uniquement médicale, servant à la détection de maladies et de malformations. L’électroencéphalographie a permis d’avancer considérablement sur notre connaissance du cerveau, avant d’avoir aujourd’hui d’autres méthodes plus efficaces.Cet appareil est néanmoins toujours très utilisé en milieu hospitalier.


   L’électroencéphalogramme (EEG) permet de mesurer la résultante électrique de l’activation de milliards de neurones, en particulier ceux situés à la surface du cerveau.L’EEG consiste à relever des différences de potentiel entre plusieurs points du cerveau.Généralement l’enregistrement se fait à l’aide d’un casques d’électrodes (19 pour l’examen standard et 4 centimètres entre chaque elecrode).   Un signal électrique est capté par des électrodes en argent, l’un provenant des fibres musculaires, l’autre de l’activité électrique des neurones. Les électrodes sont placées sur la peau, et un gel de chlorure d’argent assure la continuité de la conduction. On dit de l’électroencéphalographie est une méthode non invasive, c’est à dire qu’elle ne nécessite pas d’injection de composé radioactif à vie courte, ne laisse pas de traces, et est inoffensive.


   Un signal électrique est défini par une amplitude et une fréquence donnée :Les amplitudes des signaux EEG varient entre 5 et 250 microvolts et les fréquences entre 0.5 et 40 Hertz.Lors de l’EEG,ces courants sont amplifiés.


  L’épilepsie résulte de décharges électriques excessives,soudaines,généralement brèves dans un groupe de neurones.Si l’EEG est enregistré au moment d’une crise, les informations recueillies sont très précieuses pour préciser le type de crise, leur point de départ, leur diffusion…Entre les crises, le tracé EEG peut être normal, mais on peut y voir aussi des signes évocateurs d’épilepsie(par exemple des pointes localisées  ou généralisées).
    Il existe différents types d’EEG :
  -EEG standart :exament d’une durée assez courte (de 20 a 30 minutes)
  -EEG de longue durée (Holter EEG) (24h) examen ambulatoire,systeme d’enregistrement miniaturisé.
  -Polysomnographie :Enregistrement d’une nuit de sommeil en hospitalisation avec caméra pour enregistrement vidéo.